Les Flash cobra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les Flash cobra

Message par Sartorius le Mar 21 Mar - 15:19

Bonjour à tous,

Je possède un flash cobra dont j'ai très peu l'occasion de me servir, ce qui m'oblige régulièrement à réviser son manuel entre deux usages si je ne veux pas faire comme hier où je me suis retrouvé dans l'incapacité de régler le débit de l'éclair manuellement comme je le fais d'habitude pour des raisons que je vais exposer plus loin.

Pour commencer, je précise que je fais principalement du paysage et très peu de portrait. Cela explique donc mon faible usage des éclairages additionnels. Cependant, il m'arrive de temps en temps des situations où un petit coup de Fill-In serait d'une grande aide dans l'amélioration de mes prises de vues. Or, je suis équipé en Canon, et donc sans flash intégré. Je me sers donc à cet effet du modèle 580 EX II (soit l'avant dernière version du plus haut de la gamme des flash reportages Canon) qui permet une grande plage de réglages au point que parfois je me perds dans l'interface. C'est pour ça que je préfère garder près de moi son manuel, surtout après ma mésaventure de hier (qui n'a pas trop affecté la qualité de mes images au final) mais là où j'aimerais vos retours d'expérience, c'est sur deux points :

1) le risque de surchauffe. En relisant le manuel, je suis tombé sur un avertissement qui prévenait qu'au bout d'une vingtaine d'éclaires consécutifs il était recommandé de laisser reposer le flash une dizaine de minutes afin de lui laisser le temps de refroidir, et donc éviter qu'il ne crame littéralement... Je n'étais pas trop sensibilisé à ce genre de précaution en dehors de la fonction stroboscope qui elle le soumet à un gros effort. Je voudrais donc savoir ce qu'il en est avec vous ?

Enfin, 2) le fait de réduire la puissance de l'éclair au minimum afin a) de moins puiser dans les ressources de ses accus, b) privilégier le rapport entre l'éclairage de l'arrière plan et celui du premier en réduisant le contraste entre les deux, et donc les ombres disgracieuses lorsque le fond est trop près du sujet et que l'on ne dispose que du flash de reportage comme source de lumière principale, c) et la je rejoint le 1) retarder le risque de surchauffe en soutirant moins d'énergie à la fois dans les accus ?

Je sais que beaucoup de photographes n'aiment pas les flashs Cobra comme source de lumière, surtout s'ils sont directs, mais n'ayant pas les moyens de m'offrir un système à plusieurs sources déportées je suis obligé de faire avec, et finalement, j'arrive à m'en sortir. Cependant je crois qu'il y a parmi vous certains qui font du reportage type mariage et qui sont peut-être amenés à compléter ou contrer les lumières naturelles par un flash Cobra... Quels sont vos retours d'expérience ?

Notez-bien que si lorsque je fais du portrait le flash est direct, je dirige dès que je peux l'éclair vers une surface réfléchissante type plafond ou mur, ce qui m'oblige mathématiquement à augmenter sa puissance tout en diffusant l'éclair comme s'il était indirect, ce qui me permet d'éviter les désagréments de la lumière trop direct...
avatar
Sartorius
Chef opérateur
Chef opérateur

Messages : 381
Date d'inscription : 22/04/2016
Localisation : Aveyron

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Flash cobra

Message par A.Alain le Mer 22 Mar - 16:52

Sartori a écrit:
1) le risque de surchauffe. En relisant le manuel, je suis tombé sur un avertissement qui prévenait qu'au bout d'une vingtaine d'éclaires consécutifs il était recommandé de laisser reposer le flash une dizaine de minutes afin de lui laisser le temps de refroidir, et donc éviter qu'il ne crame littéralement... Je n'étais pas trop sensibilisé à ce genre de précaution en dehors de la fonction stroboscope qui elle le soumet à un gros effort. Je voudrais donc savoir ce qu'il en est avec vous ?

je dirige dès que je peux l'éclair vers une surface réfléchissante type plafond ou mur, ce qui m'oblige mathématiquement à augmenter sa puissance tout en diffusant l'éclair comme s'il était indirect, ce qui me permet d'éviter les désagréments de la lumière trop direct...

1) voilà pourquoi je ne lis aucun manuel  Twisted Evil
Il m'arrive de faire quelques reportages pour des clients, et j'utilise parfois un cobra Nikon, je ne me suis jamais posé la question de la surchauffe, je shoot en fonction de mes besoins.

Concernant les accus soit ils sont rechargeables ou ce sont des piles jetables dans tous les cas j'ai avec moi plusieurs jeux d'avances 2, 3... selon les besoins estimés, et dans la valise un chargeur d'accus dès qu'un jeu est a plat je lance une recharge. Je ne suis jamais tombé en panne et aucun de mes flashes n'a pris feu

C'est comme pour mes boitiers toujours des accus en réserve. Very Happy
avatar
A.Alain
Admin

Messages : 1269
Date d'inscription : 16/03/2013
Localisation : Haute -Savoie

http://leblogaaphoto.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Flash cobra

Message par Sartorius le Mer 22 Mar - 17:01

Merci de ta réponse...

Par chance, heureusement que nos flash ne sont pas fabriqués par Samsung ! lol!
avatar
Sartorius
Chef opérateur
Chef opérateur

Messages : 381
Date d'inscription : 22/04/2016
Localisation : Aveyron

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum